La coqueluche : description de la maladie

 

La coqueluche est une maladie de l'arbre respiratoire inférieur, dûe à une bactérie : La "Bordetella pertussis" ou Bacile "Bordet-Gengou". Cette maladie ne touche que l'homme.
La maladie a été découverte par Jules Bordet et Octave Gengou en 1900. Plusieurs tentives de vaccins ont été expérimentés, mais ce ne sera qu'en 1940 que le vaccin fera ses preuves et permettra de réduire considérablement son taux de mortalité.

L'évolution de la maladie est longue, et très contagieuse. Elle se propage par épidémie, tous les 3 à 5 ans environ. La meilleure des prévention est la vaccination, que l'on soit bébé pour se protéger, ou adultes pour protéger les bébés qui sont très vulnérables à la coqueluche.
Les personnes ayant contractées la coqueluche sont en principe immunisées ( c'est à dire qu'une personne ne peut avoir la coqueluche qu'une seule fois ), mais certaines personnes dérogent à la règle, tout comme les oreillons ou la varicelle. Dans ces cas, les manifestations cliniques sont atténuées.

Epidémiologie :

Dans les pays ou la vaccination a été effectuée sur l'ensemble de la population, la maladie a réellement régraissée. En France, la coqueluche est devenue exceptionnelle, mais depuis quelques années la coqueluche réapparait surtout sur les adolescents et les adultes anciennement vaccinés. Selon lOrganisation Mondiale de la Santé, la coqueluche serait responsable de 700 hospitalisations et tuerait une dizaine de personnes par an soit la troisième cause de mortalité par infection bactérienne tous âges confondus.

Dans les pays en développement, la coqueluche est une maladie très dangereuse qui touche en particulier les enfants de moins de 2 ans. 40 à 60 millions de personnes touchées par la coqueluche dans le monde entier, et parmi eux 300 000 décès : le taux de mortalité reste donc très élevé.
Les épidémies sont cycliques et se manifestent surtout au printemps et tous les 3 à 5 ans.